L’assurance moto au kilomètre : ce qu’il faut savoir.

Les assurances au kilomètre ont le vent en poupe depuis quelques années. Il s’agit d’une assurance voiture et moto dans lesquelles vous payez les distances parcourues. La prime dépend donc du nombre de kilomètre effectués chaque année avec votre véhicule. Autrement dit, si vous roulez peu vous courez moins de risque d’avoir un accident et votre prime sera moindre. L’assurance moto au kilomètre est-elle vraiment intéressante ? Découvrez-le dans cet article.

L’assurance moto au kilomètre : une option à envisager.

Assurance moto scooter au kilometreCe type d’assurance est dédié aux motards et scootéristes qui utilisent peu leurs deux roues. Elle se décline en deux formules à savoir le forfait kilométrique et le « pay as you drive ». Avec la première formule, l’assuré s’engage à parcourir moins d’un certain nombre de kilomètres sur une année. Sa prime d’assurance se voit ainsi réduite. Avec le « pay as you drive », un prix est assigné à chaque kilomètre parcouru. Un petit boitier GPS installé sur le scooter ou la moto permet d’informer l’assureur sur le kilométrage réalisé.

L’assurance au kilomètre s’avère très intéressante pour les scooters urbains utilisés exclusivement pour le déplacement au travail, et pour les motos qui passent en période d’hivernage. Ces engins roulent souvent très peu. Cette assurance permet alors de faire une économie de l’ordre de 20 à 30%.

Conseils pour que l’assurance moto au kilomètre soit rentable.

Que vous choisissez de souscrire un contrat au kilomètre ou de rester sur un contrat classique, les compagnies en ligne vous permettent de réduire le coût de votre assurance moto. Voir ce site pour retrouver les services d’une agence d’assurance moins chère.

Ces 4 erreurs sont absolument à éviter si vous souhaitez profiter de votre assurance. Premièrement, il ne faut jamais faire une estimation kilométrique trop basse. Lorsque vous déterminez le forfait kilométrique avec l’assureur, ne soyez pas tenté de voir trop bas pour obtenir une prime moins chère. En effet, tous les kilomètres parcourus en trop devront être payés. Cette surprime s’élève généralement à 0,30 euro par kilomètre.

Ne faites pas une estimation kilométrique trop haute non. Celle-ci conduit à augmenter inutilement le montant de votre prime d’assurance. En effet, il existe peu d’assureurs qui remboursent chaque kilomètre parcouru.

Dans la formule « pay as you drive », il ne faut jamais désinstaller le boîtier car cet appareil seul peut déterminer le prix à payer par l’assureur. À la résiliation du contrat, il est du devoir de l’assuré de payer la désinstallation du boitier, un coût s’élevant jusqu’à 60 euros.

Pour finir, ne soyez pas tenté de faire une fausse déclaration sur le nombre de kilomètres. Une attestation sur l’honneur est exigée par l’assureur et toute fraude est durement sanctionnée.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.